Article

Acheter à prix bas, revendre à prix élevé

12 octobre 1893, dans les pages de l’Atlanta (GA) Constitution :

Un conseil à ceux qui veulent devenir riches : achetez à prix bas et revendez à prix élevé.

GEO. S. MAY, Care May Maniel Company.

La règle d’or de l’investissement est d’acheter à prix bas et de revendre à prix élevé. Il s’agit d’une règle élémentaire qui permet d’obtenir des rendements positifs. Elle est tellement simple que tout le monde peut la suivre. Pour les investisseurs, le seul problème est de savoir a priori si un prix est « bas » ou de comprendre qu’il est « élevé » et qu’il ne faut donc pas acheter. Sans notion d’où se situent les prix aujourd’hui, il est presque impossible de résister à la volatilité actuelle.

Les exemples sont nombreux. La ruée sur les valeurs des télécoms en 1999 est un cas d’école : les gérants et les investisseurs individuels ont eu le coup de foudre pour ces valeurs très rentables, dont les cours ont flambé. Quand elles ont décroché entre 2000 et 2003, les pertes ont été colossales pour un grand nombre d’investisseurs. Plus récemment, le rallye des obligations souveraines des pays qui font tourner leur planche à billets a fait tomber les rendements à des points bas historiques. La règle voudrait donc que l’on vende ces obligations et que le fait de les garder entraîne des pertes relativement douloureuses.

Cependant, deux éléments font que les investisseurs ont parfois du mal à appliquer cette règle d’or. Le premier est le fait qu’ils l’ignorent tout bonnement et se disent que l’on peut tout aussi bien acheter à un prix élevé et revendre à un prix encore plus élevé. C’est à ce moment-là que les comportements dangereux surviennent : excès de confiance, instinct grégaire, peur du regret… Voilà comment se forment les bulles et les crashs qui ne tardent pas à leur succéder. Cela a également à voir avec le « oui… mais » : « oui, je sais que ces bons du Trésor affichent un rendement réel négatif… mais la Fed va poursuivre son assouplissement, la peur régnera et ils ont réussi à protéger le capital ces cinq dernières années… ».

Éviter ce piège ? Facile (ni vous ni moi ne tomberions dans le panneau, c’est évident, non ?). Le deuxième problème est plus délicat : comment définir « bas » et « élevé » ? Le but premier de l’investissement axé sur la valeur est d’essayer de savoir ce qu’est le « bas » et le « haut », et plusieurs méthodes existent. Selon nous, prétendre maîtriser tous les indicateurs présidant à la détermination de la valeur d’un actif ne nous mènera pas bien loin. En effet, on constate une très forte volatilité qui, lorsqu’elle va de pair avec un excès de confiance généralisé, est source d’opportunités. Nous ne sommes pas à l’abri de commettre des erreurs de jugement, mais si nous réussissons à acheter à bas prix et revendre à prix élevé plus souvent que l’inverse, les choses devraient bien se passer.


La valeur des investissements peut fluctuer et ainsi faire baisser ou augmenter la valeur liquidative des fonds. Vous pouvez donc ne pas récupérer votre placement d'origine.