Article

Quelle confiance accorder aux indications prospectives de la Banque d’Angleterre (« forward guidance ») ?

L’optimisme qui a accompagné les premiers mois de Mark Carney à la tête de la Banque d’Angleterre est comparable à l’excitation qui entoure la signature d’un joueur étranger dans un club de football. Personne ne sait vraiment de qui il s’agit, mais tout le monde s’accorde à dire qu’il doit être bon…

De la même manière, l’annonce des indications prospectives de la Banque d’Angleterre a été bien accueillie. Cependant, il convient de se demander si cette mesure est appropriée. A cet égard, il peut être utile de rappeler certains points :

  • Les données empiriques faisant état d’un lien entre la politique des banques centrales et les taux de croissance sont, dans le meilleur des cas, peu concluantes. Il existe un grand nombre d’éléments susceptibles d’affecter la croissance et la plupart de ces facteurs échappent au contrôle humain ou ne peuvent pas être anticipés.
  • La croissance économique en elle-même ne nous apprend pas grand-chose quant à l’évolution future des prix des actifs. Quand bien-même vous seriez certains des effets des politiques des banques centrales sur la croissance, l’histoire nous enseigne qu’il est peu probable que ces prévisions se traduisent par des retours sur investissement.
  • Les indications prospectives ne sont que de simples hypothèses qui reposent sur la réalisation de facteurs que la Banque d’Angleterre a bien du mal à anticiper, si l’on s’en réfère à son historique de prévisions. Quelle confiance pouvons-nous accorder aux prévisions établies à l’horizon 2016 ? Lors de son mandat à la tête de la Banque centrale du Canada, Mark Carney a dû relever les taux avant la date prévue à cause d’événements imprévus.

Ainsi, la réponse à la question posée dans le titre de cet article « Quelle confiance accorder aux indications prospectives de la Banque d’Angleterre » semble être : une confiance limitée. A moins que les anticipations du marché vis-à-vis de la politique de la banque centrale entraînent une volatilité injustifiée des cours des actifs, laquelle volatilité pourrait créer des opportunités d’investissement très intéressantes durant la période estivale.


La valeur des investissements peut fluctuer et ainsi faire baisser ou augmenter la valeur liquidative des fonds. Vous pouvez donc ne pas récupérer votre placement d'origine.