Les deux facettes du ratio cours/bénéfice de Shiller, le problème d’endettement de la Chine et « la négligence à l’égard du dénominateur »

Finance comportementale valeur d'investissement

L’année dernière, Stuart Rhodes avait rédigé un article détaillant certains des défis que représentait le fait de se fier uniquement au ratio cours/bénéfice de Shiller comme outil de valorisation des actions. Ce débat a été largement abordé et reste très discutable, étant donné que les actions américaines… Lire l'article